WEBCAMS et CHANTAGE

Déroulement de l'escroquerie :

Les hommes à la recherche de l'âme soeur qui fréquentent les sites de rencontre, les chats de dialogue et qui utilisent MSN sont des cibles toutes désignées.

Ca démarre par un dialogue sympa avec une jeune femme qui demande rapidement de poursuivre les présentations via la webcam. Les présentations deviennent de plus en plus "hot". la victime est invitée à se dénuder et à pratiquer des actes sexuels.

Le dialogue via webcam est enregistré à l'insu de la victime puis diffusé sur divers sites hébergeurs de vidéos. Le "piègeur" n'hésite pas à mentionner les coordonnées personnelles de sa victime.La victime reçoit ensuite un courrier d'un pseudo "Service de contrôle" ou d'une pseudo "police international de l'internet".

On l'avise que les images captées par ce service vont à l'encontre des bonnes mœurs, des lois internationales contre l'exhibitionnisme ou la perversité et que des poursuites judiciaires vont êtres menées contre elle !

Une amende de plusieurs milliers d'euro sera ensuite demandée à la victime, sous peine d'arrestation et de mise en détention, avec le concours des autorités de son pays d'origine.Ils harcèlent nuit et jour par téléphone et par emails pour obliger leur proie à payer.

Non seulement c'est une tentative d'escroquerie au titre de l'article 313 du code pénal, c'est du chantage au titre de l'article 312-10 et 312-11et du harcèlement au titre de l'article 222-33-2 du code pénal.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site